Loading

Soldes d’été : associations de consommateurs et militants écologistes expliquent comment combattre la fast-fashion

La fast-fashion repose sur la production de vêtements en grandes quantités, dans des matériaux de mauvaise qualité et dans de mauvaises conditions écologiques et sociales. Elle repose également sur la consommation excessive des acheteurs. Ainsi, plusieurs associations de consommateurs et plusieurs groupes de militants écologistes ont profité des soldes d’été pour sensibiliser les consommateurs à ce problème et leur communiquer certaines solutions.

Entretenir ses vêtements pour les faire durer plus longtemps

Il est délicat de faire culpabiliser les acheteurs qui cherchent les vêtements les moins chers. Beaucoup d’entre eux ne peuvent tout simplement pas se permettre de se tourner vers de meilleures solutions. Dans ce cas-là, il est utile et important de savoir entretenir ses vêtements pour réduire sa consommation et son impact.

Ainsi, les vidéos pour apprendre à coudre et à tricoter se multiplient sur le net. Les articles qui expliquent comment réparer une fermeture éclair ou comment recoudre un bouton sont également de plus en plus nombreux. La question de l’entretien passe également par le lavage des vêtements. Apprendre à respecter les indications de nettoyage augmente la durabilité des vêtements.

Apprendre à lire l’étiquette pour surveiller la provenance de ces vêtements

Récemment, c’est l’association de consommateur UFC Que Choisir qui a publié un court article sur la question délicate des étiquettes de vêtement. Les informations qu’il est obligatoire de trouver sur les étiquettes de chaque vêtement permettent à l’acheteur de mieux choisir. Il y trouve les matériaux utilisés et le lieu de fabrication du vêtement.

Cependant, l’UFC Que Choisir regrette que d’autres informations importantes ne figurent pas. Il demande donc que la provenance de chaque matériau soit indiquée, au même titre que leur qualité et la dangerosité des traitements employés dans la fabrication du vêtement. Une telle loi participerait sans doute à éloigner les consommateurs des produits de la fast-fashion.

Louer ou acheter ses vêtements d’occasion

Si la fast-fashion rencontre un tel succès, ce n’est pas seulement parce qu’elle manque de transparence sur les conséquences dramatiques des méthodes de production qu’elle emploie. La fast-fashion s’appuie sur le désir insatiable des consommateurs qui ne résistent pas à l’attrait de la nouveauté.

Pour satisfaire ce désir sans alimenter les réseaux délétères de la fast-fashion, il est possible de se tourner vers des solutions plus locales et plus écologiques. Depuis quelques années, les sites d’achat et de vente de vêtements d’occasion fleurissent un peu partout. Ils permettent d’avoir un nouveau vêtement en s’assurant que cet achat n’aura aucun impact écologique et social négatif. Dans le même genre, les solutions de location de vêtements sont aussi de plus en plus populaires.

Leave a Reply