Le blog de Fatiha

Une geek de plus !

Vidéo percutante sur les énergies renouvelables et non renouvelables

 

Frog

« La nature a mis cinq millions d’années pour produire les énergies fossiles consommées en un an », la vidéo commence très fort !

Dans cette vidéo il est question de toutes les énergies renouvelables ou non. Il est question aussi de REEI, c’est-à-dire du ratio d’énergie produite sur l’énergie investie, par exemple combien de barils de pétroles sont nécessaires pour produire de nouveaux barils de pétroles. Pour le sable bitumineux, , le REEI se situe entre 1.5 et 5, ce qui est très faible, et ce, sans compter les dégâts écologiques associés.

De plus, « les composés pétrochimiques sont la base d’un nombre incalculable de produits », ce sont les produits de consommation que nous connaissons tous : ordinateur, téléphone, lecteur mp3, vêtements … On voit donc que sans pétrole, il devient très difficile de produire les objets de consommation de la vie quotidienne.

Mais le plus gros problème reste le modèle économique basé sur une croissance infinie. Comment concevoir une croissance infinie dans un espace fini avec des énergies limitées ?

En fin de vidéo, vous verrez quelles sont les solutions proposées, les alternatives à ce système insensé.

Pour finir sur une note optimiste, je reste toujours admirative devant de magnifiques paysages non pollués et particulièrement somptueux (mais pour combien de temps…) :

Plage au Maroc

Obsolescence programmée ou comment les entreprises programment la fin des produits

 

Je viens de revoir pour la deuxième fois le reportage « Prêt à jeter » sur Arte. Le thème de ce documentaire est l’obsolescence programmée. Pour comprendre ce que cela signifie, prenons l’exemple des batteries ipod, d’après le documentaire leur durée de vie est fixée délibérément à 18 mois.

C’est ça l’obsolescence programmée, le fait de fixer une durée de vie au produit par diverses méthodes techniques : choix du matériel, programmation informatique, …

L’autre exemple du documentaire qui m’a choqué est celui de l’imprimante qui a cessé de fonctionner du jour au lendemain. A la fin du reportage, on se rend compte qu’il y a une EEPROM qui enregistre le nombre d’impressions et qui bloque l’imprimante au bout d’un certain nombre d’impressions. En réinitialisant l’EEPROM, l’imprimante se remet à fonctionner normalement. Cette obsolescence programmée est donc délibérée et a pour but d’inciter les consommateurs à acheter plus et à changer de produits plus rapidement.

Il y a plusieurs solutions à ce problème, essayer de consommer de manière responsable, éviter le gâchis, le gaspillage. Nous devons essayer de ne pas consommer à outrance, juste pour être à la mode, « fashion », « dans le coup ». Quand nous voyons les containers de déchets électroniques arrivés au Ghana à la fin du documentaire, on réalise les dégâts écologiques que ce consumérisme entraîne.

Je vous en ai déjà trop dit, à vous de vous faire une opinion maintenant.

Mes souhaits pour 2012 : écologie, télévision, société, …

 

Pour 2012, j’ai envie de beaucoup de choses… Je ne parlerai pas du domaine personnel ;) Mais de choses en vrac, ce sont des reportages que j’ai vu à la télévision ou encore des livres que j’ai lu, ou encore des sites internet que j’ai découverts.

Pour commencer, je ferai référence au documentaire que j’ai vu sur Arte au sujet de l’obsolescence programmée ou l’art qu’ont les industriels pour faire vivre les produits pendant une durée définie à l’avance. Mais pas seulement, cela peut être aussi l’utilisation de matériels irremplaçables au sein d’un produit. Le reportage fait référence par exemple aux batteries de certains téléphones. Donc pour 2012, je veux que les industriels arrêtent avec l’obsolescence programmée.

Une autre cause chère à mes yeux est l’aide aux personnes en difficulté. Je souhaite qu’on instaure des heures de bénévolat obligatoires dans tous les lycées de France. Ce serait une matière à part entière, une matière avec des notes, des examens et tout ce qui s’ensuit. Il y a trop de différences entre les classes sociales, différences qui s’instaurent dès le plus jeune âge. Pour que les classes sociales aisées et défavorisées apprennent à se connaître, il faudrait les faire se rencontrer. Il y a plein de moyens de réaliser ceci :

  • un échange de classes par exemple, je vois bien des élèves bien lotis dans les lycées parisiens du 16e arrondissement passer une semaine en banlieue dans un lycée ZEP, un lycée du 93 par exemple.
  • un mercredi après-midi par mois dans une association comme les restos du cœur par exemple.

Pour 2012, j’aimerai qu’on instaure une amende pour les maîtres de chiens qui ne ramassent pas les saletés de leurs chiens. Combien de rues salies, puantes, dégueulasses parce que des maîtres peu respectueux du vivre-ensemble laissent les déchets de leurs chiens souiller nos belles villes. Ce n’est pas compliqué pourtant de rendre les villes propres et agréables.

Je vais aborder le thème de la télévision, celui des publicités plus particulièrement. Au plus profond de moi-même, j’aimerai que les enfants gardent leur innocence. Or, avec tant d’images agressives, choquantes, dévêtues et immorales à des heures de grande écoute, cela leur sera très difficile. Je sais que le CSA fait un énorme travail par rapport aux programmes, mais rien n’est fait sur les publicités. D’ailleurs, je ne qualifierai pas ces publicités de publicités. En voyant ce type d’images, comment les enfants voient-ils le monde des adultes ? Des femmes objets ? Prêtes à se dévêtir pour un oui ou pour un non ? Donc stop aux publicités qui agressent littéralement les enfants !

Enfin, je voudrai aborder un domaine qui relève de l’écologie. Je vois de plus en plus de golfs proliférer dans les zones qui ont particulièrement besoin d’eau, je pourrai citer Marrakech par exemple. Pour moi, un golf n’a rien à faire dans des zones désertiques ou pauvres en eau. Donc pas de terrains de golf dans les zones pauvres en eau !

Place maintenant au débat ! Je suis prête à écouter tous les arguments.