Le blog de Fatiha

Une geek de plus !

Drop test du LG G Flex

 

Qu’est-ce qu’un drop test quand il est question de smartphones ? C’est un crash test fait de trois façons différentes, cela consiste à jeter un smartphone :

  • sur le dos (du côté de la batterie, amovible ou non)
  • sur le côté
  • de face (du côté de l’écran)

Ensuite, il ne reste plus qu’à observer les dégâts et de ce fait voir si les constructeurs ont dit vrai sur la solidité de l’appareil.  Je vous propose de regarder un des drops tests réalisés par le site Android Authority

  • Drop test du smartphone à l’écran incurvé LG G Flex

Application Android du jour : Projet Voltaire

 

L’application Android que je souhaite vous présenter est l’application Projet Voltaire. Qu’est-ce que c’est ? Le titre de l’application est quelque peu mystérieux. C’est une application qui nous permet de nous perfectionner en orthographe et en grammaire. J’ai acheté la version complète à 12 niveaux à 6.99 euros.

Le but du « jeu » est simple, pour chaque phrase il va falloir cliquer sur l’erreur, s’il n’y a pas d’erreurs, on clique sur « il n’y a pas de faute ». Plusieurs règles d’orthographe et de grammaire sont passées en revue. Vous terminez un niveau uniquement si vous avez répondu correctement à toutes les questions. Cela peut durer des jours ! L’idée de l’application est de vérifier l’assimilation de chacune des règles. Il ne suffit pas de répondre une seule fois correctement, il faudra au contraire y répondre plusieurs fois.

Par exemple, j’ai terminé aisément le niveau 1 en 1 min 49. Par contre, j’ai mis 8 min 33 pour le dernier niveau, le niveau 12. J’éprouve une certaine fierté.

Pour ceux qui souhaitent juste tester l’application, il est possible de télécharger les trois premiers niveaux gratuitement et si vous êtes satisfaits vous pourrez acheter la version complète à 6.99 euros.

SFR : tests de débit avec Speedtest.net

 

J’ai vu un test de débit Bouygues versus Free Mobile sur UniversFreebox et je me suis dit que j’allais faire de même pour SFR.

Pour la petite histoire, j’ai demandé à passer chez Free Mobile, mais j’en suis encore qu’à l’étape 4 et aucune date n’est encore indiquée pour la portabilité de mon numéro. Et cerise sur le gâteau, je n’ai pas encore reçu de codes de déblocages pour mon Samsung Galaxy S. Autant dire que je les cumule…

Revenons au test de débit. Je n’ai pas trop compris comment ont été réalisés les tests d’Univers Freebox. J’ai téléchargé et installé l’application Speedtest.net pour Android. Puis j’ai fait cinq tests de ping et j’ai obtenu cinq résultats totalement différents.

Voilà mes résultats :

Débit descendant (Mbps) : 2.47  - 2.79 – 2.61 – 3.24 – 2.29

Débit montant (Mbps) : 3.85 – 1.52 – 3.69 – 3.59 – 1.61 

Ping (ms) : 95 – 142 – 91 – 112 – 109

Alors peut-être qu’il faut faire n tests puis une moyenne sur ces n tests. Je ne sais pas trop, j’aimerai bien avoir des avis de spécialistes.

J’ai reçu mon invitation pour Schemer !

 

Dès que j’ai reçu mon invitation pour Schemer, je me suis dit que j’allais tester et voir ce que c’était. Ci-dessous mon invitation. Sachez que je me suis inscrite sur ce site il y a quelques semaines mais je ne savais plus trop quel était l’intérêt de cette nouvelle communauté. Alors je lis tranquillement mon invit’.

Je me souviens maintenant que je me suis enregistrée avec mon compte Google, ah oui c’est parce que c’est une application Google… Mais Qu’est-ce donc que Schemer ? J’aime bien l’explication que donne l’auteur du blog des Nouvelles Technologies : « Schemer va vous permettre de définir des buts et notifier les choses que vous avez déjà accompli. Vous pouvez inspirer d’autres personnes, trouver des gens qui ont les mêmes objectifs que vous et participer à la conversation. »

Je vais de ce pas me connecter sur le site :

Dommage ! L’outil ne permet pas encore de découvrir des choses intéressantes autour de Paris, ou en France, en général. Il faudra patienter. Qu’à cela ne tienne, je veux tout de même tester cette application sans me soucier de l’information de localisation. Je clique donc sur Continue Anyway. Oui, c’est que je connais un peu d’anglais tout de même ;)

Ensuite, vous allez retrouver une liste de « recommanded schemes ». Il y a des personnes qui souhaitent écrire un livre, d’autres qui souhaitent apprendre le HTML5 etc. C’est une sorte de liste de choses qu’on souhaite faire, et puis avec une communauté pour nous aider à nous motiver, c’est très intéressant ! Pour moi, je vois ça comme du coaching.

 

Pour ma part, je sélectionne « Improve my language skills », à savoir améliorer mon niveau en langues étrangères.

Vous pouvez avoir un résumé de tous vos schemes :

Ou bien accéder à vos informations de profil :

Voilà, j’ai fini mon tour rapide de Schemer. J’y retournerai sûrement. J’en profiterai pour télécharger l’application Android. Elle ne fonctionne pour le moment qu’aux USA.

Le meilleur pour la fin, j’ai 20 invitations à offrir, soyez les plus rapides.

Ma première application Android sous Linux Fedora 15

 

Dans un précédent article, je vous disais que Google avait ouvert un nouveau site internet pour apprendre aux développeurs comment développer pour Android. Maintenant passons de la théorie à la pratique. J’hésitais entre un test sous Windows et un test sous Linux, j’ai finalement choisi Linux Fedora 15. Prévoyez une heure ou deux pour ce tutoriel. Voici les étapes à suivre scrupuleusement :

Téléchargez et installez le package sdk sous Linux Fedora 15.

Décompressez le package :

tar -xvzf android-sdk_r16-linux.tgz

Mettez à jour le package, cette étape peut prendre 30 minutes ou plus :

cd android-sdk-linux

tools/android update sdk –no-ui

Téléchargez et installez eclipse (si vous ne le possédez pas déjà) :

Pour Linux Fedora 15 en 64 bits, j’ai téléchargé Eclipse IDE for Java developers (64 bits)

Décompressez l’archive et lancez eclipse de cette manière :

eclipse &

Ou bien cliquez sur l’icône Eclipse :

Ajoutez le plugin adt au logiciel eclipse en suivant les instructions de la page ADT Plugin For Eclipse :

- Sous Eclipse, sélectionnez Fenêtre > Préférences

- Selectionnez Android au niveau du panneau de gauche.

- Décochez la case où l’on vous demande d’envoyer des stats à Google, sauf si vous le souhaitez.  Cliquez sur suivant.

- Indiquez à Eclipse la localisation du sdk, téléchargé lors des précédentes étapes.

- Puis cliquez sur OK.

Je viens d’avoir l’erreur failed to get the adb version

J’interroge mon ami Google et je tombe sur un excellent site : HOWTO Setup Android Development

Ce site va me permettre de terminer le paramétrage d’Eclipse et d’exécuter par la même occasion mon 1er programme sous Android, ou plutôt avec l’émulateur Android. Je suis les étapes ci-dessous :

- Installation des librairies 32 bits packages manquantes

yum install glibc.i686 glibc-devel.i686 libstdc++.i686 zlib-devel.i686 ncurses-devel.i686 libX11-devel.i686 libXrender.i686 libXrandr.i686

- Android Virtual Device (traduction ? périphérique virtuel Android ?)

  • Allez dans le répertoire où vous avez installé le sdk et lancez tools/android pour configurer et créer votre 1er Android virtual device.
  • Allez dans  « Available Packages » et sélectionnez les composants qui vous intéressent, pour ma part je vais travailler sur Android 2.1, le version de mon Samsung Galaxy S : SDK Platform Android 2.1
  • Si vous ne l’aviez déjà pas installé, procédez à son installation. Vous vous souvenez de l’étape qui durait 30 minutes, c’est parce que j’ai installé sdk platform pour toutes les versions Android… A ne pas faire !

  • Allez dans « Virtual Devices », cliquez sur « New », une nouvelle feneêtre apparaît où vous allez précisé la taille de votre carte SD virtuelle (ex: 62MiB), nom du device ou périphérique (ex: android_dev), la cible (ex: Android 2.1).
  • Cliquez sur « Create AVD ».

- Configurez Android sous Eclipse

  • Allez dans Fenêtre -> Préférences, cliquez sur Android et positionnez le répertoire contenant le SDK et cliquez sur appliquer.
  • Choisissez la version android voulue (ex: 2.1 pour mon cas) puis cliquez sur OK.

- Créer un nouveau projet Android

Sous Eclipse, cliquez sur Fichier -> Nouveau -> Projet, cliquez sur Android puis sur Android Project. Sélectionnez Android Project puis cliquez sur Suivant.

Ensuite procédez comme suit :

- Développement et exécution

Ensuite je lance l’application avec l’option -noaudio en procédant ainsi :

Dans Fenêtre -> Préférences -> cliquez sur Android sur le panneau de gauche puis sur Launch, enfin ajoutez -noaudio au niveau des options de lancement de l’application :

- Démarrez l’émulateur

Lancez en ligne de commande :

./emulator -noaudio @android_dev

Cela peut prendre plusieurs minutes.

Ensuite, je reviens sous Eclipse et je lance le programme en cliquant sur Run puis Exécuter en tant que Android Application :

Voilà le résultat :


A vous de jouer !

Apprenez à développer des applications Android avec Google

 

Envie de développer des applications Android mais vous ne savez pas par quoi commencer ? Direction le tout nouveau site de Google « Android Training » ! Sur ce site, vous trouverez des cours mais aussi des classes directement utilisables pour vos applications. Vous saurez ainsi développer votre propre application Android et avoir Google comme professeur en cas de problème.

Assez discuté, les choses concrètes commencent sur Android Training.

Exemples d’applications Android dont j’ai parlé précédemment : Airdroid, Camscanner, Google Currents et Google Maps.

D’ici quelques jours, je vais coder une application qui affiche Hello World, j’ai trop hâte de suivre les tutoriaux d’Android Training.

Google Currents : votre magazine sur smartphones et tablettes !

 

Du nouveau chez Google, Google Currents ! C’est une application qui tourne sous Android et iOS. C’est une sorte de magazine où vous regroupez tout le contenu que vous souhaitez. C’est très agréable à lire, avec un format adapté pour les smartphones et les tablettes. Vous avez la possibilité de lire les actualités même en étant offline (dans le métro par exemple). Dès qu’on trouve un article qui nous intéresse, on peut l’ajouter à Google Currents.

Maintenant, je me pose une question, est-ce que Google Currents est un concurrent sérieux de paper.li et scoop.it ?

Note : cette application n’est pas encore disponible en France, snif :(

Déjà 10 milliards de téléchargement d’applications Android !

 

Cette semaine, Android a passé la barre des 10 milliards de téléchargement d’applications, c’est impressionnant. L’infographie ci-dessous nous apprend que le pic de téléchargement se situe le dimanche à 21h. Peut-être le blues de la fin de week-end, qui sait ? Il s’avère d’ailleurs que ce sont les jeux qui sont les plus téléchargés. La palme revient à la Corée du Sud, numéro des téléchargements d’applications Android. Je vous laisse découvrir d’autres choses impressionnantes sur Google Maps, Google Translate ou encore Shazam.

Pour fêter ça, tous les jours, 10 applications, parmi les top téléchargements, sont proposées pour seulement 10 centimes d’euros. C’est par ici que ça se passe : android market. Faîtes vite il ne reste plus que quelques jours !