Websphere : Sous Linux comment changer un paramètre personnalisé de la JVM

Quand vous avez une JVM, ou encore 2 ou 3, vous pouvez modifier manuellement un paramètre de la JVM sans problème via la console d’admin. Par contre si vous avez des trentaines voire plus de JVM à modifier, autant utiliser un script jython. C’est ce que je cherchais, un moyen d’automatiser et de sécuriser cette modification. En effet, via l’interface graphique de la console d’admin, une JVM est vite oubliée.

J’ai trouvé un script sur le site d’IBM DeveloperWorks, il suffit de lui passer quelques paramètres et le tour est joué.

Procédure :

  1. Vous déposez le script sur le serveur qui héberge le DMGR, la console d’admin.
  2. Vous lancez le script en indiquant bien le login et le mot de passe pour se connecter à la console wsadmin (en ligne de commande)
    • Paramètre possible : all => modifier toutes les JVMs websphere
    • Paramètre myNode:myServer => modifier une JVM d’un noeud précis
    • Paramètre myServer => modifier une JVM précise
  3. Vous vérifiez sur votre console d’admin graphique que la modification a bien été réalisée

Bien sûr vous pouvez englober le script dans un script shell global avec une boucle for ou juste une liste précise des JVMs à modifier.

Source : 

Script addJVMProperty.py sur IBM developerWorks

Sous Linux, comment modifier un fichier dans un zip sans le décompresser ?

Comment modifier un zip sans le décompresser sous Linux

Se mettre dans le bon répertoire et mettre le chemin du fichier du zip qu’on souhaite modifier

cd /Vers/le/repertoire/contenant/monFichier

zip -r /chemin/Du/Zip.zip  /cheminDeMonFichier/Dans/le/Fichier/Zip

Comment vérifier le contenu du zip sans le décompresser

unzip -l /chemin/Du/Zip.zip | grep "monFichier"

=> On vérifie la date de mise à jour

Comment supprimer un fichier dans un zip sans le décompresser

zip -d /chemin/Du/Zip.zip "/cheminDeMonFichier/Dans/le/Fichier/Zip"

 

Sources : 

Gestion de ma boîte mail : objectif inbox zero

Cela fait déjà plusieurs mois que je pratique au travail l’inbox zero. J’ai lu cette technique sur plusieurs sites internet de développement personnel et dans plusieurs bouquins aussi.

Ce terme signifie que votre boîte mail doit être vide. Cela ne veut pas dire que je n’ai pas de travail, bien au contraire. C’est juste que je classe mes mails dès qu’ils arrivent dans ma boîte mail soit de manière automatique via des règles Outlook soit de manière manuelle : suppression – archivage – traitement.

Donc, à chaque réception de mails :

  • soit je supprime car cela ne me concerne pas, exemples : demandes de travaux qui concernent d’autres projets informatiques, des alertes de supervision qui concernent des serveurs d’autres projets ou autres
  • soit je lis et j’archive car ce sont des mails généraux, informatifs et qui ne demandent pas d’action directe de ma part
  • soit je lis et je traite immédiatement (si j’en ai la possibilité, sinon le mail reste dans ma boîte quelques jours le temps que je le traite)

J’avoue que cette méthode me convient parfaitement ! Etant dans une équipe d’intégration, cela se prête particulièrement à mon genre de travail. En effet, de nombreuses informations peuvent être stockées dans des outils de ticketting, du coup, pas besoin de les avoir à deux endroits différents. Je peux donner l’exemple de Jira, service now ou autre. Ces outils ont un moteur de recherche, on a un tableau de bord avec les tickets qu’on doit traiter. Je n’ai nullement besoin d’avoir l’original du mail dans ma boîte mail. J’ai juste besoin d’avoir un bon tableau de bord dans ces outils, pour la plupart externalisés et gérés par des tiers.

Je vous donne un peu plus de détails sur mon mode de fonctionnement à présent. Voilà ce que je fais au quotidien, ou presque :

  • en automatique, les règles Outlook classent les mails dans le bon dossier
    • alertes de supervision (filtrage avec des mots clés : nagios, zabbix, nom de l’application, nom du serveur, …)
    • batchs quotidiens, mensuels
    • suivi de tickets incidents
  • en mode manuel, j’archive mes mails dans des dossiers pour :
    • les tickets incidents traités
    • le suivi des avis de coupure
    • le suivi d’avancement des projets
    • le suivi de version des applications
    • la partie administrative : mes accès, mes outils, …

Du coup cela m’a simplifié la vie. Et s’il y a vraiment des installations importantes, je les planifie dans mon agenda. Idem s’il y a des vérifications d’exécution de batchs ou d’imports/exports de base à faire, je planifie ces tâches.

Conclusion => cerveau plus libre et plus disponible !

Combien de mails non lus avez-vous dans votre boîte mail professionnelle ?

View Results

Loading ... Loading ...

Pour en savoir plus :

IBM Heap Analyzer : Comment allouer plus de mémoire pour l’analyse d’un dump ?

Quand vous tentez d’analyser un dump avec l’outil IBM Heap Analyzer, vous avez souvent cette erreur :

Ceci est dû au fait que vous n’avez pas alloué assez de mémoire pour analyser votre heap dump. C’est gênant car vous voulez justement analyser une trace mémoire… dû à un plantage java.

Comment faire pour allouer plus de mémoire et ce en ligne de commande sans toucher aux fichiers de configuration ?

Il suffit de modifier les paramètres Xmx et Xms lors du lancement de votre .jar  :

java -Xmx6192M -Xms6192M -jar /tmp/ha456.jar