Arnaque aux billets gratuits air france sur whatsapp

Attention ! Des arnaques aux billets gratuits Air France circulent en ce moment sur whatsapp. Merci de sensibiliser vos proches. Dîtes-leur de ne surtout pas cliquer. L’url comporte en effet un point en dessous du a de Air France. C’est difficile à voir donc faîtes gaffe.

En effet les caractères spéciaux sont autorisés dans les Urls, du coup les arnaques sont devenues beaucoup plus faciles. Les urls ressemblent à de vraies adresses de sites internet ! Hier un proche a reçu le même type d’arnaque avec un lien portant sur un faux site Disneyland…

En règle générale, adoptez toujours le même comportement : vérifiez une information avant de la transférer à tous vos contacts !

Ne rendez jamais viral un hoax ! Tapez sur google l’info que vous avez reçu ou bien allez sur des sites comme zataz pour en apprendre plus sur ces arnaques.

Restez vigilants !

(mise à jour après avoir vu que zataz avait déjà publié un article le 13/02, il est fort !)

Comment passer d’expert à débutant en SSII ?

En SSII, il y a des avantages et des inconvénients, j’en ai déjà parlé lors d’un précédent article. Mais aujourd’hui nous allons voir les choses sous un autre angle.

Quand vous êtes en SSII, vous êtes prêts à faire des missions plus ou moins longues dans des domaines plus ou moins vastes. Vous êtes experts ou généralistes. Vous êtes plutôt Windows ou plutôt Linux. Vous avez l’étiquette chef de projet ou encore développeur. En somme, vous pouvez faire tout et n’importe quoi. Vous pouvez passer d’une casquette d’expert à une casquette de débutant en un rien de temps.

Comment ? Passer d’expert à débutant ? D’habitude les ingénieurs d’affaires nous font passer de débutant à expert, non ? Non vous avez bien lu. En SSII, nous passons souvent d’expert à débutant. Je m’explique car je sens que je vous ai perdu.

Vous êtes bien au chaud dans une mission qui vous convient ou vous êtes montés en compétence tranquillement non sans embûches, non sans efforts. Et bam ! Vous changez de mission. Et bam ! Il faut tout recommencer de A à Z. Les collègues, les clients, les prestas comme vous, il faut s’approprier les lieux, il faut revoir son trajet, intégrer tout ça et j’en passe. Mais il faut aussi tout apprendre, le contexte, les projets, les technos, les procédures, les outils, … On redevient presque comme un étudiant, il faut apprendre, poser des questions, se tromper, recommencer. Et rebelote, on recommence le lendemain et le surlendemain. Si vous avez de la chance, cette période ne dure qu’un temps, disons 3 mois à 6 mois. Mais si vous tombez sur une mission vraiment ardue, la montée en compétences peut durer jusqu’à un an.

Au début, c’est nouveau, tout beau, tout propre. Vous avez le sourire, vous vous êtes bien installés. Mais après, il faut de la persévérance, de la résistance, ne pas avoir peur du ridicule. Car ridicule vous allez l’être, ridicule vous allez le rester un bon bout de temps. Le temps de monter en compétences, d’apprendre. Il faut du courage aussi, du courage pour poser les questions qui fâchent. Et vous vous demandez pourquoi on ne m’a pas briefé avant. Avant quoi ? Vous venez d’arriver, lol. Vous vous dîtes, mais pourquoi ce n’est pas documenté, documenté, ça l’est, c’est que tu as mal cherché. Et j’en passe.

Au final, je souhaite du courage, de la patience, de la persévérance, de l’autodérision à tous les collègues prestataires, en SSII. Courage camarade !

C’était un article coup de gueule, mais ça fait du bien de temps en temps de dire les choses. Cela fait du bien d’argumenter sur la fameuse expression tant utilisée en entretien : « capacité d’adaptation ». Donc, oui les prestas en SSII, vous avez une EXCELLENTE CAPACITÉ D’ADAPTATION ! Et vous pouvez le crier haut et fort.

N’hésitez pas à commenter, je sais que ça faisait longtemps que je n’avais pas posté d’articles sur mon blog mais maintenant vous savez pourquoi. Je suis prise, je suis en pleine « montée en compétences, apprentissage, documentation » et ridiculisation ;)

Mon top 10 selon Google Analytics

Selon Google Analytics, mon top 10 est très technique, on y retrouve du linux, du python, et de l’oracle. Voyez par vous-même :

Ce que je peux dire c’est que le 1er article est très bien référencé par Google. En effet lorsqu’on tape « ping linux » mon article ressort à la première position sur Google France !

Concernant mes autres best-sellers il s’agit d’articles dédiés à la programmation python, au scripting shell ou encore aux bases de données Oracle.




Comment tester une connexion URL avec curl sous Linux ?

Pour tester une connexion, il faut d’abord générer un cookie via une première requête curl puis utiliser ce même cookie pour accéder aux pages de votre site. Voilà le principe :

Première requête : génération de cookie avec curl

curl "http://monURL/monFormulaire" -c  fichierCookie --data "param1=valeur1&param2=valeur2" 
Version simplifiée de la requête curl de génération de cookie

Deuxième requête : utilisation du cookie pour appeler une URL

curl -b fichierCookie URL

Ci-dessous on a un exemple concret, j’ai effectué un test de connexion de la page de login wordpress. Vous remarquerez que j’ai ajouté un certain nombre de paramètres avec l’option -H, ce sont des entêtes HTTP, elles sont indispensables. Notamment celle qui indique le user agent, à savoir la simulation du test de connexion via un navigateur web.

curl -c cookie.txt 'http://www.leblogdefatiha.com/wp-login.php' -H 'Origin: http://www.leblogdefatiha.com' -H 'Accept-Encoding: gzip, deflate' -H 'Accept-Language: fr-FR,fr;q=0.8,en-US;q=0.6,en;q=0.4' -H 'Upgrade-Insecure-Requests: 1' -H 'User-Agent: Mozilla/5.0 (Windows NT 6.1; Win64; x64) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/58.0.3029.110 Safari/537.36' -H 'Content-Type: application/x-www-form-urlencoded' -H 'Accept: text/html,application/xhtml+xml,application/xml;q=0.9,image/webp,*/*;q=0.8' -H 'Cache-Control: max-age=0' -H 'Proxy-Connection: keep-alive' --data 'log=xxxxxx&pwd=xxxxxxx&wp-submit=Se+connecter&redirect_to=http%3A%2F%2Fwww.leblogdefatiha.com%2Fwp-admin%2F&testcookie=1' --compressed



curl -b cookie.txt "http://www.leblogdefatiha.com/wp-admin/users.php" -H 'Origin: http://www.leblogdefatiha.com' -H 'Accept-Encoding: gzip, deflate' -H 'Accept-Language: fr-FR,fr;q=0.8,en-US;q=0.6,en;q=0.4' -H 'Upgrade-Insecure-Requests: 1' -H 'User-Agent: Mozilla/5.0 (Windows NT 6.1; Win64; x64) AppleWebKit/537.36 (KHTML, like Gecko) Chrome/58.0.3029.110 Safari/537.36' -H 'Content-Type: application/x-www-form-urlencoded' -H 'Accept: text/html,application/xhtml+xml,application/xml;q=0.9,image/webp,*/*;q=0.8' -H 'Cache-Control: max-age=0' -H 'Proxy-Connection: keep-alive' --compressed
Test avec la page de connexion wordpress

 

Vous pouvez ainsi entrevoir toutes les possibilités qui vous sont offertes. Vous pouvez scripter ces tests et ainsi savoir si vos sites sont dispos et si l’authentification fonctionne.


Je me permets une petite diversion, vous trouverez ci-dessous un exemple concret de requête curl récupérée en me connectant sur twitter :

Sous Chrome, c’est simple de récupérer une requête curl, il vous suffit de suivre la procédure ci-dessous :

Vous vous connectez à votre compte twitter puis vous faîtes un clic droit sur la page « Inspecter ». Vous choisissez l’onglet Network, puis vous faîtes un clic droit sur le lien sessions et vous sélectionnez Copy puis « Copy as cURL (bash) » .




Comment modifier la rétention des logs des JVMs sous Websphere en utilisant python ?

Premièrement, je lance une recherche sur Google avec les mots clés suivants :

change log file rotation and maximum file size jvm logs websphere

Je vois que cela ne suffit pas car je tombe sur les méthodes manuelles et non les scripts python. Du coup j’enrichis ma recherche :

Setting log file size and rotation for JVM log files websphere jython wsadmin

Super ! Je tombe sur un article qui a l’air de répondre à ma problématique.

# rotateWasLogEPRN.py
# Setup WAS Log file rotations
# for yourserver
#
# Implement:
# ./wsadmin.sh -lang jython -f $FILE_LOCATION/rotateWasLogEPRN.py >> $TO_LOG_FILE
#
# You can add this as you have other scripts in the deployment script
# if you need help please let me know.
#
#

print "Changing the SystemOut & SystemErr log file rotation settings"
var1 = AdminConfig.getid('/Cell:yourcell/Node:yournode/Server:yourserver/')

log = AdminConfig.showAttribute(var1, 'outputStreamRedirect')
log2 = AdminConfig.showAttribute(var1, 'errorStreamRedirect')

AdminConfig.modify(log, '[[rolloverSize 10] [maxNumberOfBackupFiles 5]]')
AdminConfig.modify(log2,'[[rolloverSize 10] [maxNumberOfBackupFiles 5]]')

AdminConfig.save()

print "New SystemOut settings 9-10-08"
AdminConfig.show(log).split("\n")
print "New SystemErr settings 9-10-08"
AdminConfig.show(log2).split("\n")

Je vais l’adapter à mes besoins, car j’ai besoin d’une rotation tous les 5MB et je dois garder 20 fichiers de logs. Cela donne donc :

# rotateWasLogEPRN.py
# Setup WAS Log file rotations
# for yourserver
#
# Implement:
# ./wsadmin.sh -lang jython -f $FILE_LOCATION/rotateWasLogEPRN.py >> $TO_LOG_FILE
#
# You can add this as you have other scripts in the deployment script
# if you need help please let me know.
#
#

print "Changing the SystemOut & SystemErr log file rotation settings"
var1 = AdminConfig.getid('/Cell:yourcell/Node:yournode/Server:yourserver/')

log = AdminConfig.showAttribute(var1, 'outputStreamRedirect')
log2 = AdminConfig.showAttribute(var1, 'errorStreamRedirect')

AdminConfig.modify(log, '[[rolloverSize 5] [maxNumberOfBackupFiles 20]]')
AdminConfig.modify(log2,'[[rolloverSize 5] [maxNumberOfBackupFiles 20]]')

AdminConfig.save()

print "New SystemOut settings 6-12-17"
AdminConfig.show(log).split("\n")
print "New SystemErr settings 6-12-17"
AdminConfig.show(log2).split("\n")

De plus je dois lancer ce script sur 48 JVMs. Il faut donc que je trouve un moyen de faire une boucle en python ou d’encapsuler ça dans du shell, ou encore de créer des fonctions en python. Je vais utiliser la dernière méthode, les fonctions en python. J’ai déjà vu un de mes collègues le faire, cela ne devrait pas être très compliqué.

def rotateWasLog(nodename,servername):
 server_id = getServerByNodeAndName(nodename,servername)
 log = AdminConfig.showAttribute(server_id, 'outputStreamRedirect')
 log2 = AdminConfig.showAttribute(server_id, 'errorStreamRedirect')
 AdminConfig.modify(log, '[[rolloverSize 5] [maxNumberOfBackupFiles 20]]')
 AdminConfig.modify(log2,'[[rolloverSize 5] [maxNumberOfBackupFiles 20]]')

# appel fonction
rotateWasLog('monPremierNode','SERVER01')
rotateWasLog('monPremierNode','SERVER02')

print "New SystemOut settings 6-12-17"
AdminConfig.show(log).split("\n")
print "New SystemErr settings 6-12-17"
AdminConfig.show(log2).split("\n")

AdminConfig.save()
AdminNodeManagement.syncActiveNodes()

Mon script ne fonctionne pas du premier coup, comme d’habitude avec python j’ai des erreurs incompréhensibles :

Traceback (innermost last):
 File "<string>", line 9, in ?
 File "<string>", line 2, in rotateWasLog
NameError: getServerByNodeAndName

Ce que je sais c’est que c’est l’appel à la fonction qui est erroné.

C’est bon, j’ai trouvé, j’avais oublié d’inclure la librairie wsadminlib.py. Donc cela a fonctionné comme prévu. Ci-dessous mon code :

execfile('/xxxx/wsadminlib.py')

def rotateWasLog(nodename,servername):
 server_id = getServerByNodeAndName(nodename,servername)
 log = AdminConfig.showAttribute(server_id, 'outputStreamRedirect')
 log2 = AdminConfig.showAttribute(server_id, 'errorStreamRedirect')
 AdminConfig.modify(log, '[[rolloverSize 5] [maxNumberOfBackupFiles 20]]')
 AdminConfig.modify(log2,'[[rolloverSize 5] [maxNumberOfBackupFiles 20]]')

# appel fonction
rotateWasLog("xxx","xxx")
rotateWasLog("xxx","xxx")

#print "New SystemOut settings 6-12-17"
#AdminConfig.show(log).split("\n")
#print "New SystemErr settings 6-12-17"
#AdminConfig.show(log2).split("\n")

AdminConfig.save()
AdminNodeManagement.syncActiveNodes()

Il ne me reste plus qu’à appeler la même fonction pour toutes mes JVMs.

Source :